Dispositif géothermique sur nappe d’eau souterraine dans le cadre de la construction des futurs locaux de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 à Paris 12ème

Le projet de relogement de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 prévoit la construction de nouveaux bâtiments présentant une surface de plancher d’environ 39 600 m2 sur un terrain situé 10 avenue de Saint Mandé / 33 rue de Picpus dans le 12ème arrondissement de Paris, à proximité de la place de la Nation.

La maîtrise d’ouvrage de cette opération a été confiée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à l’Etablissement Public d’Aménagement Universitaire de la Région Ile-de-France (EPAURIF).

L’université sera notamment dotée de salles d’enseignement, d’amphithéâtres, de salles de pratique théâtrale, d’une bibliothèque, de bureaux administratifs, ainsi que d’un restaurant universitaire.

Pour répondre aux ambitions du projet en termes de performance énergétique (Réglementation Thermique 2012 - 30%), les futurs locaux de l’université seront alimentés par une énergie « verte » : la géothermie.

Un forage de reconnaissance a été réalisé en 2012, permettant de valider la possibilité de recourir à cette énergie. Trois autres puits seront forés au cours du chantier jusqu’à la nappe des calcaires grossiers du Lutétien à une quarantaine de mètres de profondeur présentant une température constante de l’eau à 14°C.

Ainsi, l’objectif est d’assurer les besoins énergétiques pour le chauffage et le rafraîchissement de l’université à partir d’une installation géothermique permettant d’utiliser les calories pour le circuit de chauffage en hiver et a contrario de capter la fraîcheur de la nappe et d’alimenter le circuit de rafraichissement en été.

Conformément au code minier, la recherche d'un gîte géothermique et l'ouverture de travaux miniers sont soumises à enquête publique

Au terme de cette procédure, le préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris, disposera de l’ensemble des éléments lui permettant de se prononcer par arrêté sur ces demandes d’autorisations.

 
 
Registre clos : le dépôt d'observations n'est plus disponible.